0
Depuis 1877 Votre partenaire pour innovation

Interview avec Rahel Stalder

Elle travaille pour Brütsch/Rüegger Metals depuis 10 ans, actuellement au service Export & Components.

Fondue ou raclette?
Je préfère la raclette, il y a plus de façons de varier le poêlon au gré de ses envies et le gril de table qui l’accompagne est quelque chose de merveilleux.
Voyez-vous le verre à moitié plein ou à moitié vide?
Pour moi, cela dépend de l’objectif: s’il doit être vidé, il est déjà à moitié vide, s’il doit être rempli, je le vois déjà à moitié plein.

Comment décririez-vous votre style de travail?
J’essaie toujours de garder à l’esprit le contexte et l’objectif du travail. Cela m’aide à me concentrer sur les aspects essentiels et donc à adopter une méthode de travail efficace.

Avec quelles personnalités vous entendez-vous le mieux?
J’aime les personnes qui communiquent d’égal à égal et qui expriment leurs besoins de manière déterminée, claire et compréhensible.

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre travail?
La communication avec les collègues de tous les départements est capitale pour mon travail. J’apprécie d’une part la communication formelle, mais j’aime aussi les échanges informels.

Qu’est-ce qui peut vous mettre hors de vous?
J’ai du mal avec l’hostilité à l’égard de la nouveauté, par exemple lorsque des gens ne prennent pas la peine de comprendre des explications détaillées et/ou répétées, bien intentionnées.

Que feriez-vous si vous gagniez à la loterie?
Je serais probablement submergé au début et je dépenserais une partie des gains en produits technologiques inutiles et dans une belle voiture de sport. Puis j’investirais judicieusement le reste de l’argent. Mais il serait important pour moi de garder les pieds sur
terre et de poursuivre mon style de vie.

Êtes-vous sûr